• Camille Houssais

Bonjour les Dys !

#Dyslexie


Aujourd'hui je souhaite parler avec vous de #Dyslexie et en particulier du travail d'une femme incroyable : Béatrice Sauvageot.


- Retour sur le 50ème podcast de Métamorphose -



On y parle d'une femme exceptionnelle : Beatrice Sauvageot​, orthophoniste de talent qui travaille depuis toujours avec et pour les "dys".


La dyslexie est définie par l'OMS comme un trouble spécifique de la lecture.

Il s'agit également d'un trouble persistant de l’acquisition du langage écrit caractérisé par de grandes difficultés dans l’acquisition et dans l’automatisation des mécanismes nécessaires à la maîtrise de l’écrit (lecture, écriture, orthographe...). La dyslexie exprime plusieurs types d'affections : dysphrasie, dysorthographie, dysgraphie, dyscalculie... Elle est en relation, plus ou moins proche, avec d'autres troubles comme : la dysphasie, la dyspraxie, l'hyperactivité et d'une manière générale tous les troubles qui ont engendré des difficultés dans l'acquisition de la lecture.... La dyslexie toucherait 1/4 de la population mondiale.


Mais Béatrice Sauvageot a depuis toujours considérée les dys comme des enfants et des adultes hors du commun. Sa démarche est de changer le regard que nous portons sur les « langages » des dyslexiques. Là où certains ne voient que des fautes, Béatrice y a trouvé une langue neurologique et linguistique à part entière, obéissant à une logique particulière propre à chaque dyslexique et à son regard sur le monde. Cette langue comporte une syntaxe, des règles de lecture ainsi que des fonctions linguistiques précises.


En réalité le terme dyslexie porte en lui l'idée d'un « dysfonctionnement » et d'une « anomalie ». Or la majorité des « dyslexiques » présente une répartition neurologique différente des zones d'apprentissage de la lecture et de l'écriture. L'analyse de nombreux textes de dyslexiques et de dysorthographiques a démontré qu'ils utilisent une langue neurologique dont l'apparente similitude avec la langue officielle cache une singularité, une perception, des associations d'idées, une poésie et une structure à part."


L'apprentissage de la langue « officielle » leur demande de devenir bilingue, de maîtriser un double lexique : celui de leur langue « naturelle » et celui de la langue « officielle ». Ainsi, le terme de « Bilexie » semble plus proche de la réalité des « dys » ."


La dyslexie est donc une autre forme d'intelligence qui toucherait 24% de la population. Un dys est un "sculpteur de la langue", qui visualise en 3D et malaxe le langage.  Il a une manière de fonctionner dans le quotidien qui est différente. Le dys est un être plus sensoriel, plus empathique. Un dys a l'impression qu'il doit sauver le monde et à tendance à se sacrifier pour les autres. Par conséquent, son quotidien peut en être affecté. On retrouve facilement chez le dys un ensemble de symptômes : troubles du sommeil, troubles digestifs, troubles visuels et troubles proprioceptifs....


Béatrice Sauvageot a crée une application "DYSPLAY" volontairement conçue dans un esprit illogique, artistique, fantaisiste, qui permet à chacun de trouver un parcours de rééducation personnel et ludique.


Propre à chaque enfant et à chaque adulte cette méthode est adaptée à tous. Aucun dyslexique ne ressemble à un autre, seul le particulier existe dans ce domaine et le concept d’universalité n'a pas de sens. Béatrice propose ainsi de dépasser les difficultés d'apprentissage de la lecture et de la langue écrite d'une grande majorité de personnes déclarées « dyslexiques ». L'application DysPlay donne aux enfants, adolescents, aux parents et aux adultes concernés, accès à une rééducation ludique, attractive, pertinente qui est une alternative à la méthode traditionnelle, souvent longue et insuffisante.


Vous pouvez même vous faire rembourser la prise en charge par votre mutuelle !


Alors à vos téléphones et c'est partie pour un monde un peu plus "dys" !


OSTÉOPATHIE & DYSLEXIE ?

Et oui !

On y penserait pas en premier choix mais l'ostéopathie peut s'avérer être une alliée de taille pour vos enfants dys ! De part cette spécificité qui touche chaque dyslexique dont parle Béatrice, l'ostéopathie peut accompagner l'enfant dans sa globalité. Sa perception différente du monde en fait un mode de fonctionnement somatique également à part !


Certaines études ont démontré que les enfants dys avaient une instabilité posturale probablement directement liée à la dyslexie. Il faut là encore le voir plus comme un mode de fonctionnement différent, à part. L'ostéopathe est là pour aider votre enfant a se sentir à l'aise avec son corps et en comprendre son fonctionnement. 


Un suivi peut permettre à l'enfant de se détendre mais aussi d’agir sur sa capacité de concentration et d’attention. Les enfants sont particulièrement réceptifs et sensibles au confort apporté par le traitement ostéopathique.  




Sources :

- Site de Béatr ice Sauvageot : https://puissancedys.org

- Podcast épisode 50 "Metamorphose" : https://www.femininbio.com/blog/blog-bien-etre-bio-anne-ghesquiere/beatrice-sauvageot-methode-revolutionnaire-dys-enfants-adultes-episode-50-96918?fbclid=IwAR2mZz-isjW5-ZFQwTQvcsi29DVEQRPCc9cVkRXYMhNTC2RVBX6m6EwxbmQ

- Relation entre instabilité posturale et dyslexie de développement : le test clinique de stabilité pelvienne en unipodal : https://www.larevuedelosteopathie.com/articles/77 - La dyslexie, un problème de posture ? https://www.dys-positif.fr/la-dyslexie-un-probleme-de-posture/